• Le 21 Mars 2012

Les autonautes de la cosmoroute

  • Du 21 mars 2012 au 19 avril 2012
  • Théâtre de la Colline - Paris

Dans une mise en scène où le mode narratif bouscule et empiète sur l’action théâtrale, les comédiens déploient un jeu de qualité homogène dans une relation au texte un peu trop proche. Thomas Quillardet décline une mise en scène qui essaie de prendre le spectateur à rebrousse-poil mais sans pour autant y réussir.

« Avec ma femme, Carol Dunlop, également écrivain, nous envisageons une « expédition » un peu folle et pas mal surréaliste, qui consisterait à parcourir l’autoroute entre Paris et Marseille… en nous arrêtant sur les 65 parkings de l’autoroute à raison de 2 par jour ». L’idée et le thème sont lancés. A travers leur œuvre, Cortazar et Dunlop revisitent l’autoroute telle des explorateurs à la recherche d’aventures routières au travers d’un regard décalé.

Les amoureux

  • Du 29 février 2012 au 31 mai 2012
  • Aktéon théâtre - Paris

Une jeune troupe, fraîche et talentueuse, déploie un jeu de très belle qualité dans la pièce de Goldoni. La Commedia dell’arte a fait quelques peu ses malles sur les costumes mais a gardé tout son rythme et son jeu corporel dans une mise en scène où le comique déploie ses gammes. C’est un Goldoni bousculé mais au combien respecté.

Le spectacle démarre sur les chapeaux de roue. Dès les premières répliques, les comédiens incarnent avec dynamisme et entrain leurs rôles dans une pièce, au demeurant fort comique, de Goldoni. Le comique est serti dans la trame et dans la mise en scène de Julien Delbès. L’histoire est entre Eugénie et Fulgence qui veulent se marier mais leurs relations, faites de soubresauts et de disputes jalouses, devient un handicap à leur amour. De natures très égocentriques, chacun devient source de suspicion et de disputes de l’autre.